· 

C'est la ouate

  La culture du coton conventionnel est l'une des plus polluante qui soit, elle ne représente que 2,4% de la surface agricole de la planète mais 24% des pesticides vendus dans le monde. Cette culture à base de pesticides (jusqu'à 30 traitement par an) a causé l'assèchement à 80% de la Mer d'Aral, elle provoque chaque année l'intoxication d'un million de personnes et le décés de 22000 autres.

L'achat d'engrais est la principale source d'endettement et de dépendance des paysans. La culture biologique du coton leur permet, en réduisant leurs investissements de sortir de cet engrenage.

  Le coton bio ne revient pas plus cher à produire mais nécessite plus de main d'oeuvre, il est plus solide, hypoallergénique et souvant issus du commerce équitable de plus il protège la biodiversité.

Le label EKO de Control Union garantit l'origine biologique du coton et de ses composants, la traçabilité des matières utilisées, l'application de teintures écologiques sans colorants cancérigènes, substances allergènes ni métaux lourds.

Quotidiennement nous utilisons le coton pour nous vétir mais également sous forme de produits jetable: les mouchoirs, le coton à démaquiller, les lingettes, les protections menstruelles, les couches pour bébé... est-ce bien résonnable?

En 1972 les premières couches jetables apparaissent, puis en 1986 c'est le concept dela forme anatomique qui s'impose c'est une révolution dans la vie des mamans! Mais l'heure est venue de se pauser des questions...

Une couche se compose d'une feuille blanchie au chlore ce qui génère des produits toxique comme la dioxine, d'un noyau de cellulose lui aussi blanchit et imprégné de gel absuorbant parfumé et d'une couche externe totalement imperméable en polyéthilène ou polypropilène.

La fabrication des couches lavables consomme énormément d'eau et de pétrole.

La consommation pour un enfant va donner 1 tonne de déchets dégradables en 200 à 500 ans. Le coût pour le foyer va varier de 774 (en discount) à 2190€ suivant la marque.

 

Depuis quelques années une alternative est apparue: les couches lavable. Elles n'ont plus grand chose à voire avec ce qu'ont connu nos grands-mères, leurs formes sont ergonomiques, et pratique à utiliser grace aux pressions et à la feuille de protection (qui elle est jetable). Sans produit chimique ajouté elles peuvent être choisie en coton bio. 

Il faut compter entre 20 et 40 couches de la naissance à la propreté d'un enfant (il n'en faudra pas plus si le foyer s'agrandit puis elles se revendent très bien) soit un budget moyen (pour 20 couches, doublures et culottes) de 505€ plus 146€ pour l'entretien (amortissement de la machine, lessive, eau et énergie).

 

L'inconvénent que j'ai trouvé à ces couches c'est lors des vacances ou des week-end en vadrouille, mais les couches jetables bio dépannent à merveille.

 

famili.fr ou familibebe?

consoglobe.com

video sur youtube: change bébé

bulle de coton

Dans le même esprit les protections menstruelles peuvent aussi pauser question. Leur composition est à peu près semblable 

alternatives: tissus bio

alternatives: couches, protections, disques à démaquiller, lingettes...

  • suprimer les couches, laisser juste les liens
  • boutique: coupes, disques démaq. éponges
  • soins: serviettes aquanatura, compresses (donner le non japonais)
  • bienfaits des compresses et des bains